Addio la convention de l’IDC Milan

L’annonce a fait l’effet d’une bombe dans le monde de la poupée.

Magia 2000, les artistes de renom et organisateurs de l’événement milanais annoncent l’arrêt de la convention après 10 ans d’existence.

Bye Bye Milan

Bye Bye Milan

Quelle surprise !

Cette convention milanaise est la plus connue et la plus populaire des conventions européennes. Elle a réuni, le mois dernier, 300 conventionneurs garantissant un succès immédiat pour Barbie et l’organisation.

Mais la charge de travail pour faire de cet événement une fête de quelques jours a eu raison de l’énergie de l’équipe. L’érosion d’un marché de la poupée, une démotivation des collectionneurs en découlant font que l’ambiance n’est plus la même.

Quel avenir pour les conventions ?

Peut-être doit-on se poser la question du pourquoi autant de conventions en Europe (1 en France, 3 en Italie, 2 en Espagne, 1 au Portugal). Assurément le collectionneur n’a plus le temps et le budget pour de nombreux déplacements. Il faut donc faire un choix draconien… pour obtenir, au final, la même poupée Barbie de convention.

Il serait plus judicieux alors pour Mattel de n’organiser qu’une seule méga convention européenne quitte à changer de pays chaque année. Comme le font les Etats-Unis. Ce qui nous garantirait une qualité de divertissement égale et sûrement moins de risques financiers et de pression pour les organisateurs.

Mais il y a un gros problème d’ego…

A la différence des Etats-Unis, le monde de la poupée européen est beaucoup plus gangrené par des guerres d’egos. On a affaire à des artistes avec un grand A et non des ménagères de plus de 50 ans (constat personnel).

J’aimerais tellement trouver l’ambiance joviale, familiale, régressive et amicale des conventions américaines. Or, d’après mon expérience personnelle, en Europe, on subit plutôt des guerres de clans. Par exemple (et cela ne va pas plaire à tout le monde mais c’est un fait), si vous assistez à la convention de Rome, vous êtes systématiquement snobé par celle de Milan, idem pour l’Espagne et ainsi de suite. En gros, il faut choisir ses amis ou du moins on choisit pour vous. Le trop grand nombre de conventions a créé cette concurrence effrénée.

Magia 2000 qui a toujours une longueur d’avance a du sentir cela et ont la capacité de fédérer les collectionneurs pour une unique convention européenne. Au contraire, s’ils voguent vers de nouveaux horizons (il faut quand même beaucoup de temps pour produire leurs vastes collections ooak chaque année), je souhaite que Mattel et de doux rêveurs mâtinés de businessmen/women aient le courage et la bonne idée de créer un lieu unique de divertissement consacré à Barbie.

 

Partager/Share :
Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.