• Tonner

    Rober Tonner n’a pas perdu la main

    On peut appeler cette ravissante rouquine, une poupée de démo !

    C’est au cours d’une conférence virtuelle sur la fabrication d’une poupée organisée par le National Institute of American Doll Artists qu’est née cette création pensée et exécutée en 3D avec le logiciel ZBrush par Robert Tonner lui-même.

    Ginger par Robert Tonner

    C’est un exemplaire unique, elle mesure 25 cm et a été vendue 760$

  • Tonner

    Tyler change de corps : affaire à suivre

    Au détour d’Instagram, je tombe sur ce fabuleux cliché !

    Qui fait bien envie dans tous les sens du terme ! Décor paradisiaque et courbes féminines juste juvéniles ce qu’il faut pour notre chère Tyler.

    Elenpriv, créatrice de vêtements pour une variété de poupées (voir sa boutique en ligne) travaille sur un nouveau corps pour Tyler.

    C’est très prometteur ! J’attends la suite avec impatience !

    © Photo : Elenpriv

  • Tonner,  Wilde Imagination

    The Doll Podcast, interview avec Robert Tonner

    Louisa Maxwell par l’intermédiaire des ses podcasts, donne la parole à Robert Tonner, sur la ré-édition d’Ellowyne Wilde.

    Je vous fais un résumé de la demi-heure d’interview. On y apprend :

    • Ellowyne a toujours été la poupée préférée de Tonner
    • En mode, il a toujours aimé les lignes pures à la Givenchy
    • Il était restreint dans son travail de styliste de mode pour femme et c’est pour cela qu’il a bifurqué vers le monde la poupée
    • La ré-édition d’Ellowyne a bénéficié du nouvel apprentissage de la 3D par Tonner. Ce qui a résolu les problèmes d’articulations lâches et de dissymétrie du visage. Elle parait donc plus jeune.
    • Il y aura d’autres versions en différentes perruques et couleurs de peau uniquement en yeux peints (abandon des yeux insérés).
    • Rufus est apparemment tombé dans les oubliettes (pas une mauvaise nouvelle, j’ai toujours pensé que c’était le sosie d’Elie Semoun). Par contre, Lizette fera son retour cet été. Il parle aussi du petit frère Freddy qui ferait son apparition.
    • Le processus de création du style d’Ellowyne est d’étaler différents tissus et de composer des associations parfois hasardeuses.
    • Tonner ne suit pas particulièrement ce que font ses fans sur les réseaux sociaux qu’ils trouvent parfois trop radicaux.
    • Le musée des Arts décoratifs à Paris possède dans sa collection permanente, des poupées en porcelaine de Robert Tonner dont un Superman
    • Tonnerdoll a laissé tomber la licence Outlander mais ne se rappelle plus pourquoi (???)
    • Tonner a d’autres projets avec Rachel Hoffman, qui a tout pour plaire, la maîtrise des réseaux sociaux, la jeunesse et la beauté (les autres apprécieront !) : de nouveaux personnages tournant autour du monde de Grace
    • Tonner continue a travaillé pour Sideshow avec une collection de fashion doll et vêtements pour fin 2021, 2022 et 2023.

    Allez une petite citation du maître… pour le final

    I’m only good at one thing… making dolls.

    Robert tonner

    Il ressort de cette très bonne interview, que Tonner apprécie maintenant de passer son temps à sculpter en 3D. J’en déduis que tout le côté production, promotion, ne l’a jamais emballé (comme tous les artistes) et qu’il laisse alors le bon soin de les exécuter à Rachel Hoffman.

    J’ai comme qui dirait l’impression qu’il attend qu’on fasse appel à ses talents… Je vais militer pour la résurrection de Tyler alors !

  • Tonner

    Ellowyne Wilde est de retour

    Robert Tonner se fend d’une mini-collection complète avec dressed dolls, basic et vêtements en exclusivité pour la Virtual Doll Convention de Rachel Hoffman.

    En accès à la vente uniquement pour les conventioneurs enregistrés. L’avantage est que cette convention est uniquement en ligne !

    Je suis ravie de retrouver une Ellowyne au corps « normal » et pas le musculeux à cou de girafe.

    Il me semble aussi que le visage a été retouché. Robert Tonner sculptant désormais en 3D, les courbes me paraissent plus harmonieuses. Disparaît par la même occasion son petit côté « rage de dents » (Ellowyne avait une joue plus grosse que l’autre).

    Passée la bouffée de nostalgie et l’excitation à la vue de ces clichés, vient la douche froide des prix pour nous pauvres européens. Le port est compris (rajoutez 12$ pour un envoi international).

    Rachel Hoffman semble être la nouvelle égérie de Robert Tonner (ou la dernière fan sur la Terre). Elle a l’exclusivité de nombreux modèles, passe la brosse à reluire comme personne, produit des vidéos la mettant en scène comme une influenceuse tartinée de contouring. Voilà ce qui doit plaire à Robert Tonner, l’image glamour factice travaillée à outrance. On est loin de sa base de fans qu’il n’a jamais voulu reconnaître et apprécier : la ménagère américaine de plus de 50 ans, un peu en surpoids, beaucoup en jogging.

    Ben quoi, je fais ma langue de pute ? Pas bien Miss Vinyl, mais cette langue a du en gober des couleuvres… Je suis encore un brin blessée par la politique marketing Tonner (mais il y en avait-il une ???).

    Petal Pusher 16″ Dressed doll – LE 200 – 250$
    Puff Piece 16″ Dressed doll – LE 200 – 250$
    Taking Shape 16″ Dressed doll – LE 150 – 235$
    Baby Doll Basic  16″ Basic doll – Blonde LE 125 ou Brune Le 125 -165$
    Turning Heads Outfit – LE 125 – 125$
    Face Time Outfit – Le 125 – 125$

    Shoot for the Stars Virtual Doll Convention
    Du 26 au 28 mars 2021

    www.virtualdollconvention.com

  • Autres poupées,  Tonner

    Les perruques Monique prennent leur retraite

    Tout collectionneur a eu forcément entre les mains une perruque pour poupée de la marque Monique. Après 35 ans de passion, les propriétaires de Monique Trading Corp. arrêtent leur affaire.

    Pour l’occasion, ils offrent une remise de 35% pour tout commande supérieur à 100$.

    Perruque Lucky sur Tonner Liu Liu
  • Tonner

    Tonner – Amazing Grace Aspen

    Nouvelle édition de Grace par Virtual Doll Convention

    En version yeux verts ou bleus, une basique en brassière. Vient compléter la poupée, un vêtement à acheter en séparé.

    Amazing Grace Everything  – LE 150
    150$

    www.virtualdollconvention.com
  • Tonner

    Grace Deluxe par Robert Tonner

    Deluxe Fashion Grace Marie Fitzpatrick par Robert Tonner est une exclusivité Virtual Doll Convention.

    Comme toutes les dernières créations, ce sculpt Sydney aux allures de Kate Middleton (sujet de l’inspiration) possède un corps RTB 101 (épaules de catcheur et mains de bûcheron).

    J’adore la robe cape relativement tendance mais pas du tout le tissu. Ce lycra chaussette lurex que Tonner nous refourgue depuis pas mal d’années, risque de godiller sur ce type de robe. Je m’ennuie rien qu’en regardant la photo.

    LE 300 – 250$

    www.virtualdollconvention.com
  • Tonner

    Grace Marie Fitzpatrick, la nouveauté Summer Line of VDC

    Rachel Hoffman, maîtresse de cérémonie de la Virtual Doll Convention partage des croquis de Robert Tonner.

    L’achat de la poupée Grace (moule Sydney, corps Wonder Woman) sera prioritaire pour tous les conventionneurs.

    Version Deluxe

    La version Deluxe avec robe de soirée, bijoux, brune.
    LE 300 – 250$

    La version basique, blonde ou rousse en maillot.
    LE 150/chaque – 150$

    Summer Fling Virtual Doll Convention – 30 juillet au 2 Août 2020

    15$ la participation – Enregistrement ICI

  • Tonner

    Interview Sideshow – Robert Tonner

    Robert Tonner nous donne quelques précisions sur sa future collaboration avec les génies de la figurine hyper-réalistes ainsi que des anecdotes sur le monde du jouet.

    Je vous ai fait un résumé de l’interview. Vous le savez Tonner n’est pas un expert des propos fluides et concis…

    • Tonner a créé son premier sculpt 3D il y a 7 ans
    • Maintenant, préfère la 3D aux arts traditionnels (peinture, glaise) car il n’y a rien à nettoyer
    • Commence à sculpter à l’âge de 29 ans
    • A eu une bourse pour étudier l’illustration de mode, mais a été dirigé vers le design de mode par manque de place, a continué dans cette branche non voulue
    • Travaille dans la mode pendant 16 ans
    • La poupée Sasha a été la poupée qui lui a donné envie de sculpter
    • Savait sculpter et faire des vêtements. Naturellement, la prochaine étape était la production
    • Pense que l’industrie du jouet est proche de celle de la mode, il s’agit de capturer l’air du temps
    • Et comme les enfants, les collectionneurs adultes adorent les histoires
    • Ellowyne est née d’une phrase :  » chronic ennui « 
    • Cette dernière a été l’un des plus gros succès de Tonner
    • La première licence Tonner : Little Orphan Annie
    • A ses débuts, a contacté DC Comics pour une licence Superman (fan de puis l’enfance) : refus. A pu néanmoins négocier une production limitée en porcelaine.
    • Dès la parution du premier livre Harry Potter, Tonner a voulu acquérir la licence. Refus car Mattel la détenait. Après 2 ans, nouvelle demande, refus car Mme Alexander la détenait. Ces derniers n’ont jamais produit la ligne, Tonner a enfin pu l’acquérir (pendant 8 ans).
    • Le but de Tonner était de réunir filles et garçons dans l’univers de la collection.
    • Et de ne pas vendre uniquement aux collectionneurs de poupées
    • Lui-même trouve que ses créations sont ennuyeuses !
    • Est fier de trois poupées : Emme (première poupée plus size), Carmen Dell’Orficie (première poupée mature), Jazz Jennings (première poupée transgenre), Zombie Boy (première poupée intégralement tatouée)
    • Il pense que l’avenir des poupées est  » sain « 

    Et comme par hasard, manque de mots pour évoquer cette collection Atomic Misfit lancée avec Sideshow.

    Pour l’instant, cette collection ne remporte pas un franc succès auprès des collectionneurs. Les remarques qui reviennent sont un manque d’expression du visage (la 3D y est pour quelque chose, la sculpture manuelle avec ses imperfections les rendaient plus humaines), les tenues déjà vues mille fois, bref un manque d’inspiration.

    Tonner a-t-il peur de perdre sa base solide de collectionneurs en partant sur des choses qui pourraient plus audacieuses ?

    Mais là, tout comme Ellowyne, nous allons souffrir de Tonner Chronic Ennui.

  • Tonner

    Poupées Tonner pour Sideshow

    MENSONGE ! L’annonce vantait une collection de poupées inspirée par Hollywood, une mode moderne, aiguisée, des tenues élégantes et bien coupées et un corps hautement articulé !

    Et comme à chaque fois que Tonner fait une annonce, je suis comme une gamine attendant les cadeaux de Noël ! Je revis même l’excitation des dévoilements de collection jadis… Souvenez-vous, on n’en pouvait plus d’attendre !

    Bon là, je viens de recevoir la vie de Saint Thérèse de Lisieux en 12 volumes et sans gravure !! ENNUYEUX ! Ce n’était pas la peine de sortir de sa retraite pour pondre une telle collection !

    Car ça sent bien la naphtaline tout ça.

    On a déjà vu cela un million de fois, il n’y a aucune surprise. Ce sont toujours les mêmes lignes et coupes. Et ce nouveau corps, je ne m’y fais toujours pas (pas féminin, pas gracieux).

    Model Behavior
    Romantic Notion
    Star Gazing
    Mixed Media

    Alors oui, je suis encore en colère !

    L’ex revendeuse a encore en mémoire la démission abrupte et violente de Tonner laissant dans l’embarras voire le désarroi beaucoup de détaillants.

    L’ex collectionneuse respectueuse (mais pas groupie) ne digère pas les crises d’ego de ces créateurs-baudruches gonflés à l’orgueil. Des mini Galliano ridicules et capricieux au point de saborder leur propre compagnie.

    La toujours fan de Tyler ne supporte pas de la voir remplacée par des ersatzs de Sydney au regard absent.

    La très lucide amatrice de poupées vous dira que depuis que Tom Courtney et Joe Petrollese ont quitté Tonner Dolls, l’audace et le talent ont disparu.

    L’ex directrice de Miss Vinyl se demande encore pourquoi Robert Tonner n’a jamais fait appel à un jeune talent ou des designers extérieurs (comme l’ont fait Integrity ou Mattel) pour apporter un nouveau souffle.

    Se regarder dans un miroir et se dire que finalement on a pas le talent qu’on aurait voulu demande du courage mais est au final salvateur.

    Nous les collectionneurs, détestons le mensonge et sommes prêts à pardonner pour un peu d’humilité et de vérité.