• Barbie

    BMR 1959 aux longues tresses

    Une acquisition faite il y a plus de 6 mois enfin sortie de boîte… Et je ne regrette pas mon achat.

    Cette masse de fines tresses est vraiment impressionnante. Elle a le teint couleur miel, des yeux en amande.

    Sa tenue peut dérouter. Je ne suis pas fan du body cycliste mais le crop top est très tendance. Par contre je trouve que les baskets en color block sont un peu massives. Une petite sérigraphie de bandes ou logo aurait apporté plus de réalisme.

    Elle a un bon potentiel relooking… A venir…

  • Barbie

    BMR Barbie côté Jardin

    Cela fait une semaine que le soleil brille sur les Côtes d’Armor et Barbie en profite pour faire une petite sortie.

    Et ma chatte Poppée joue l’éternelle assistante photos/briseuse de prise de vues et accessoirement mangeuse de tête et ou pied de poupée !

  • Barbie

    BMR1959, les photos

    Je n’ai pas tout de suite accroché au style ” street “ de cette collection mais je n’ai pas oublié c’est que justement Mattel a toujours su coller à l’air du temps. présent et a su remarquablement traduire cette tendance boyish dans la mouvance ” Billie Eilish “, où les frontières fille/garçon se troublent.

  • Barbie

    Barbies BMR1959 – Seconde série

    Que d’audace pour cette série Barbie proposée par Mattel et son designer phare Carlyle Nuera après le succès du premier opus.

    Cette nouvelle série suit encore plus les tendances que la précédente collection. Il m’a fallu un petit temps d’adaptation mais j’adore les détails du maquillage et des traits des poupées (sourcils fournis, taches de rousseur). Sans parler de ce nouveau personnage masculin “Tate“.

    BMR Collection – Série 2

    29.99$ chaque
  • Barbie

    BMR 1959 – Du style pour une renaissance ?

    Mattel lance une nouvelle gamme BMR 1959 (BMR pour Barbie Millicent Roberts le nom complet de Barbie).

    L’info nous a été divulguée à grands renforts de mystérieuses silhouettes pour un virage à 180°.

    Style innovant sensé je suppose attirer un public jeune par une diversité de genres, des looks pointus et un packaging écolo avec une qualité type Fashionistas sur corps articulé.

    Louons l’effort même si, sur les réseaux sociaux, la déception se fait sentir (les collectionneurs ont en général plus de 50 ans et ne s’attendaient pas à ça).

    Le point positif c’est qu’on se rapproche des très stylées Barbie Instagram que tout le monde rêve de voir commercialiser mais bon hein ! on ne bouge par le mastodonte Mattel du jour au lendemain !

    En tout cas si jamais ces poupées atteignent les étagères françaises, je me vais m’en donner à cœur joie niveau relooking !