• Barbie

    La Barbie de convention 2021

    C’est désormais un fait établi, tout le monde recevra la même barbie en direct de Mattel lors des conventions à travers le monde.

    Cette année, Bill Greening, designer star chez Mattel, nous offre une version pop et pétillante.

    Retour donc aux sources donc pour cette barbie style vintage qui rend hommage à son « beau » de toujours : Ken ! Une robe à son effigie donc sur le modèle de la robe « Beau Time » de 1966.

    Mattel sort donc une très jolie poupée à l’heure où l’on ne peut pas se retrouver (pour plus très longtemps je l’espère). C’est légèrement frustrant !

    Joyeux anniversaire Keninou !

  • Tonner

    Ellowyne Wilde est de retour

    Robert Tonner se fend d’une mini-collection complète avec dressed dolls, basic et vêtements en exclusivité pour la Virtual Doll Convention de Rachel Hoffman.

    En accès à la vente uniquement pour les conventioneurs enregistrés. L’avantage est que cette convention est uniquement en ligne !

    Je suis ravie de retrouver une Ellowyne au corps « normal » et pas le musculeux à cou de girafe.

    Il me semble aussi que le visage a été retouché. Robert Tonner sculptant désormais en 3D, les courbes me paraissent plus harmonieuses. Disparaît par la même occasion son petit côté « rage de dents » (Ellowyne avait une joue plus grosse que l’autre).

    Passée la bouffée de nostalgie et l’excitation à la vue de ces clichés, vient la douche froide des prix pour nous pauvres européens. Le port est compris (rajoutez 12$ pour un envoi international).

    Rachel Hoffman semble être la nouvelle égérie de Robert Tonner (ou la dernière fan sur la Terre). Elle a l’exclusivité de nombreux modèles, passe la brosse à reluire comme personne, produit des vidéos la mettant en scène comme une influenceuse tartinée de contouring. Voilà ce qui doit plaire à Robert Tonner, l’image glamour factice travaillée à outrance. On est loin de sa base de fans qu’il n’a jamais voulu reconnaître et apprécier : la ménagère américaine de plus de 50 ans, un peu en surpoids, beaucoup en jogging.

    Ben quoi, je fais ma langue de pute ? Pas bien Miss Vinyl, mais cette langue a du en gober des couleuvres… Je suis encore un brin blessée par la politique marketing Tonner (mais il y en avait-il une ???).

    Petal Pusher 16″ Dressed doll – LE 200 – 250$
    Puff Piece 16″ Dressed doll – LE 200 – 250$
    Taking Shape 16″ Dressed doll – LE 150 – 235$
    Baby Doll Basic  16″ Basic doll – Blonde LE 125 ou Brune Le 125 -165$
    Turning Heads Outfit – LE 125 – 125$
    Face Time Outfit – Le 125 – 125$

    Shoot for the Stars Virtual Doll Convention
    Du 26 au 28 mars 2021

    www.virtualdollconvention.com

  • Barbie

    Barbie est dans le sac

    Affichez votre passion pour votre poupée Barbie en voyageant (même si cela parait très compliqué de nos jours !)

    Des modèles élégants (et pas roses) de valises American Tourister sont en vente sur VEEPEE.COM

    Idéal pour se préparer au retour des conventions !

  • Tonner

    Grace Deluxe par Robert Tonner

    Deluxe Fashion Grace Marie Fitzpatrick par Robert Tonner est une exclusivité Virtual Doll Convention.

    Comme toutes les dernières créations, ce sculpt Sydney aux allures de Kate Middleton (sujet de l’inspiration) possède un corps RTB 101 (épaules de catcheur et mains de bûcheron).

    J’adore la robe cape relativement tendance mais pas du tout le tissu. Ce lycra chaussette lurex que Tonner nous refourgue depuis pas mal d’années, risque de godiller sur ce type de robe. Je m’ennuie rien qu’en regardant la photo.

    LE 300 – 250$

    www.virtualdollconvention.com
  • Tonner

    Grace Marie Fitzpatrick, la nouveauté Summer Line of VDC

    Rachel Hoffman, maîtresse de cérémonie de la Virtual Doll Convention partage des croquis de Robert Tonner.

    L’achat de la poupée Grace (moule Sydney, corps Wonder Woman) sera prioritaire pour tous les conventionneurs.

    Version Deluxe

    La version Deluxe avec robe de soirée, bijoux, brune.
    LE 300 – 250$

    La version basique, blonde ou rousse en maillot.
    LE 150/chaque – 150$

    Summer Fling Virtual Doll Convention – 30 juillet au 2 Août 2020

    15$ la participation – Enregistrement ICI

  • Convention, Expo,  Tonner

    UFDC 2020 – Tonner

    Cette année, Covid oblige, la convention UFDC américaine a été annulée. Néanmoins, Robert Tonner soutient comme chaque année l’organisation en présentant des poupées de sa création.

    Je vous laisse apprécier ses créations dont les collectionneurs ont du mal à déterminé les personnages (Sydney, Rayne ??!)

    Elles sont disponibles à la vente ICI

    The Bride 265$ (229€ hors port et taxes) – Heavenly Cocktails 240$ (208€ hors port et taxes).

    Je suis d’accord avec vous, les poses de bûcheron ne les mettent pas en valeur. J’aime pourtant beaucoup les visages. Je relookerais bien la blonde en femme fatale !

    Mr Tonner ! Je vous les fais gratuitement vos photos ! plutôt que de devoir visionner ces mochetés.

    Sachez qu’il reste des éditions des années précédentes dans la boutique UFDC.

  • Autres poupées,  Doll Business,  Tonner

    Robert Tonner et l’Evolution de la poupée moderne

    Lors de la Virtual Doll Convention qui s’est tenue ce week-end, Robert Tonner a dressé un historique de la poupée moderne en s’attardant sur les grands sculpteurs, créateurs des standards de cette industrie.

    A l’aide d’un diaporama, le créateur de Tonner Dolls, lui aussi partie intégrante de cette histoire, nous présente les talentueux sculpteurs de têtes.

    De Bernard Lipfert (Shirley Temple, Cissy…), Neil Estern (la plupart des poupées Ideal), Max Weissbrodt (Bild Lilly), Mattel bien évidement, Agop Agerpoff (Betsy McCall), Martha Armstrong-Hand (Mattel années 60 et 70), Joyce Christopher (les poupées Star Wars Kenner, Darci…), nous avons eu a une époque ou une autre, leurs créations entre les mains.

    Techniquement parlant, les révolutions se font par le plastique dur, puis les cheveux lavables, la poitrine formée, les pieds en arche. Barbie a été la révolution la plus planétaire. Mais Tonner note également les déflagrations dans le monde de la poupée faites par Gene, Bratz, Ellowyne Wilde ou les Smart Doll de Danny Choo et en prédisant que l’avenir de la poupée passera par l’hyper-réalisme (Hot Toys par exemple) avec pour outil principal la sculpture 3D.

    Bizarrement, il passe sous silence sa propre compagnie Tonner Dolls, comme si Tyler ou Sydney n’avait pas changé la face de cette industrie !

    Pour visionner cette vidéo, vous pouvez activer les sous-titres en français (traduction google automatique) donc approximative. Je ne vous traduirai pas cette fois-ci cette video d’une demie heure remplie de «  fabulous, amazing, beautiful, etc… », les photos et les sous-titres suffisent.

  • Barbie

    La Barbie de convention du PFDF 2020

    Virage à 180° pour les traditionnelles Barbies de convention 2020. Nouveau style, nouveau design.

    Même si le coronavirus a atteint l’univers des collectionneurs puisque que le dimanche des ventes du Paris Fashion Doll Festival a été annulé, Mattel a néanmoins dévoilé la poupée de convention lors du repas du samedi.

    C’est un tournant significatif. Le style est audacieux et totalement nouveau. On doit cela au styliste de la maison Mattel, Carlyle Nuera (dont j’apprécie particulièrement le talent qui remue un peu les vieux standards).

    Et en parlant de vieux standards, Mattel a dévoilé les jolis croquis d’une nouvelle silkstone à venir, créée par Robert Best.

    Les amis, ça sent le réchauffé !

    Vous vous dites que vous avez déjà vu ça quelque part… Entre Black Enchantement et Fashion Boulevard ?

    Mais c’est ce qui a fait la grande gloire de nos collections et que nous regrettions l’an passé et c’est toujours mieux que ça…

    Par la même occasion, Mattel a aussi montré la Barbie de convention du Japon, événement lui aussi annulé en raison de la pandémie.

    Je suis fan des coupes novatrices mais un peu moins du look monochrome, cher à Mattel en ce moment en ces périodes de disette économique, mais terriblement ennuyeux et de ma propre expérience, annonciateur de flops retentissants. Quand les fabricants commencent à réduire la créativité colorimétrique (Gene Ashton Drake, Tonner, etc…) c’est que ça sent le sapin !

  • Tonner

    Grace, nouvelle création de Robert Tonner

    A l’occasion de la Virtual Doll Convention, Robert Tonner a édité une  » Grace  » à 300 exemplaires.

    Vous me direz cette Grace ressemble à Sydney ! Et pour cause c’est le même moule !

    Pour un « styliste » qui était censé renouveler le monde de la poupée avec sa nouvelle compagnie ! C’est bien la peine de se gonfler le jabot !

    « Cette poupée est garantie FABULEUSE car créée par l’iconique Robert Tonner ! »

    Outre une magnifique chevelure à la  » Kate « , cette Grace a une garde-robe sortie des années 90 ! Pour peu que la robe bleue soit dans l’idée France/Provence je vais faire mon marché… Achevez-moi !

    Quand je vois ça, je ne regrette pas d’avoir stoppé l’activité de Miss Vinyl ! Ce corps musculeux n’est pas élégant, ça fait rafistolage ou swap mal fait et surtout ça ne me fait pas rêver.