• Barbie

    La Barbie de convention 2021

    C’est désormais un fait établi, tout le monde recevra la même barbie en direct de Mattel lors des conventions à travers le monde.

    Cette année, Bill Greening, designer star chez Mattel, nous offre une version pop et pétillante.

    Retour donc aux sources donc pour cette barbie style vintage qui rend hommage à son « beau » de toujours : Ken ! Une robe à son effigie donc sur le modèle de la robe « Beau Time » de 1966.

    Mattel sort donc une très jolie poupée à l’heure où l’on ne peut pas se retrouver (pour plus très longtemps je l’espère). C’est légèrement frustrant !

    Joyeux anniversaire Keninou !

  • Barbie

    Barbie dans l’espace (version russe)

    Afin de promouvoir l’émancipation des fillettes, que tout est possible, Mattel édite une Barbie à l’effigie de la cosmonaute russe Anna Kikina.

    Elle est la quatrième femme cosmonaute à aller dans l’espace (fin 2021).

    Ravie de représenter un modèle pour les petites filles, elle estime qu’il est important que ces dernières sachent qu’elles ont toutes le choix, le droit de choisir – n’importe quelle profession qu’elles aiment.

    En espérant que Mattel commercialise cette magnifique poupée ! J’en veux une !

  • Barbie

    Nouveau ! Barbie Eleanore Roosevelt

    Dans la série « Inspiring Women« , Barbie rend hommage à la première dame Eleanore Roosevelt.

    Cette remarquable femme était à mille lieux des images lisses et stériles des premières dames actuelles (Carla Bruni, Melania Trump). En pleine époque de la prohibition, le style de cette barbie colle à l’époque (petit chapeau et robe commune des années 30).

    Je doute de l’avenir marketing de cette poupée même si la symbolique est respectueuse.

    Aussi, vaut-il peut-être mieux attendre un peu avant de l’acquérir.

    Barbie Eleanore Roosevelt – 29.99$

    barbie.mattel.com

  • Barbie

    La déception en rose

    Barbie Silkstone est morte, vive Barbie Silkstone !!! Euh…. Vraiment ?

    L’année 2020 annonçait la fin de la série des Silkstones. Rappelez-vous, Mattel et Robert Best désiraient passer à autre chose.

    La nouveauté sensée révolutionner notre façon de collectionner nous apparaît sous les traits d’une nouvelle silkstone, tout en rose et au corps de forme Model Muse…

    Euhhhhhh ! Où est la nouveauté ???

    N’est-ce pas ce qu’on l’on décriait tant auparavant ? Du rose encore du rose, du blond et du encore moins articulé qu’avant. Pour la modique somme de 100$ tout de même.

    Barbie Pink Collection

    On sent bien la tentative de lifter son visage pour lui donner un petit air rétro à la vintage barbie/silkstone.

    Les critiques sont nombreuses parmi les collectionneurs : ruban élastique retenant la demi-queue de cheval, chevelure plus rare en boucles comparée à la photo, chaussures très cheap, pas de sac. Par contre, les gens sont plutôt ravis du packaging magnétique et bien lourd. Ça fait cher le carton.

    N’ai-je pas toujours dit qu’un jour Mattel nous vendrait des boules sur des bâtons en nous faisant croire que ce sont des poupées… On y arrive.

    Barbie Pink Collection – 100$

    barbie.mattel.com

  • Barbie

    Barbie Nouvel An Chinois

    C’est une tradition chez Mattel : la barbie pour fêter le nouvelle an chinois.

    Et accessoirement, gagner leur marché. Cette Barbie aux traits « européanisés » correspond aux standards de beauté en Chine.

    Barbie Lunar
    Barbie Lunar

    J’aime beaucoup sa tenue et l’association des couleurs. Si disponible en France, j’aurais certainement craqué pour ce moule Mari !

    Barbie Collectible – En précommande – 50$

    barbie.mattel.com

  • Barbie

    Barbie encourage les filles à jouer au hockey

    Tim Hortons (chaîne canadienne de restauration rapide) et Barbie lancent des poupées Barbie Tim Hortons pour promouvoir le hockey féminin.

    Le partenariat – qui comprend également l’offre de beignets Tim Hortons Hockey Barbie recouverts d’un fondant avec une image comestible de Barbie, ainsi que des cartes à collectionner – vise à montrer aux filles qu’elles peuvent être ce qu’elles veulent, y compris un joueuse de hockey.