• Barbie

    Barbie x Balmain

    Les photos circulent sur le net mais je n’ai toujours pas compris si ces vêtements étaient le ticket gagnant des enchères (en plus du NFT) ou si c’était juste pour nous frustrer.

    A une heure de la fin de la vente, la black est à 2500$, Barbie à 600$ et Ken à 3000$.

    En tout cas, Mattel a bien réussi son buzz et à se faire détester un peu plus des collectionneurs (et il n’y a pas que les « vieux » qui ne comprennent rien à cet évènement).

    Perso, j’achèterai un « Ken » Olivier Rousteing, je le trouve magnifique.

    Vous remarquerez que sur les photos, Barbie a elle aussi été victime des retouches numériques (adieu les articulations !).

  • Barbie,  Doll Business

    NFTs, c’est quoi cette bête là ?

    Si comme moi, vous avez été interpellé par ce sigle qui commence à émerger dans le monde de la poupée, vous allez vous demander si on entre pas dans la nouvelle ère de la collection.

    Les univers virtuels, les cryptomonnaies, les metaworlds, tout ce jargon ressemble à un mauvais film de science fiction à mon goût.

    Et pourtant, il est à nos portes et commence même à bousculer notre monde si feutré de la collection.

    Oubliez le frisson d’excitation à l’ouverture des boîtes, la nostalgie à la découverte d’un modèle égaré au fond du placard, l’attachement au bout de plastique de l’enfance ou même à la référence culturelle.

    Tout ceci va être balayé par les NFT (Non Fungible Tokens) ou Jeton Non Fungible. Vous ne pouvez pas le tenir dans votre main, c’est juste un certificat numérique unique accordé à un objet numérique.

    Ce n’est pas comme une cryptomonnaie. Là, ça ne s’échange pas contre autre chose. Cela a juste la valeur qu’on lui donne et c’est là que les fabricants de poupées ou jouets ont flairé la poule aux œufs d’or de la spéculation.

    Gagner de l’argent sans même produire un bout de plastique. Se faire des marges énormes avec peu d’investissement. Voilà la nouvelle donne.

    Mattel évidemment, lance la donne avec une collection Balmain x Barbie. 3 modèles de tenues virtuelles sur lesquelles miser.

    Que les choses soient claires, vous ne détiendrez jamais la poupée créée pour le visuel ! Juste une création artistique numérique.

    Et bien évidemment, dans la foulée, Integrity Toys demande à ses collectionneurs s’ils sont intéressés par le concept.

    Ce qui m’énerve au plus haut point, est le syndrome « Mouton de Panurge » de notre société de consommation. La première oeuvre NFT s’est vendue à 69 millions de dollars chez Christie (un collage de milliers de portraits) et ça y est le nouveau veau d’or est arrivé et tout le monde croit devenir millionnaire en un clic.

    Gagner de l’argent sans même produire un bout de plastique. Se faire des marges énormes avec peu d’investissement. Voilà la nouvelle donne du fabricant. Le hic est que ce système de transaction est terriblement énergivore et mobilise énormément de temps de calcul et donc d’électricité. Un cauchemar pour notre planète.

    Espérons que cela ne soit qu’un effet de mode, un petit pschitt dans l’univers.

    Plus d’infos sur le site de Mattel

    https://nft.mattelcreations.com
  • Tonner

    La Diaphane

    En surfant sur Facebook ce matin, je suis tombée sur une série de portrait de Boots Villavecer. Nous avons une passion commune pour Scarlett O’Hara et nous avons sympathisé virtuellement.

    Je suis en admiration devant ses repaints mis en scène dans portraits retouchés numériquement.

    On peut dire que ces clichés m’ont inspirée et je voulais lui rendre hommage.

    Je n’ai fais aucune retouche. Je voulais capturer la côté diaphane de cette Precarious sublimé par l’organza de la robe. Un portrait tout en simplicité.

    • Poupée : Tonner Precarious Lady Ann
    • Robe : Jamieshow
    • Voilette : Integrity Toys
  • Miss, myself & I

    Bonne année !

    Que la joie, la santé et la paix rejoignent vos foyers ! Avec quelques petites poupées, le bonheur est parfait !

    Merci de continuer à me lire. Cette année je vais me souhaiter moins de plâtre et mortier et plus de temps à consacrer à la photo 🙂

    Joyeuses Fêtes les ami(e)s !

  • Tonner

    En attendant les fêtes…

    Il y a quelques mois, j’ai fait l’acquisition de quelques poupées Tonner. Quel délice de prendre le temps de les photographier…

    Poupée :Tonner Doll Bette Davis Bubbling with Charm – 2009
    Robe : Effanbee Brenda Scarlett Star
    Boucles d’oreilles : Horsman

  • Tonner

    Tonner Sydney Très Jolie

    Mon cadeau d’anniversaire offert par ma maman. Je n’ai jamais été une fan du visage boudeur-petite peste de Sydney (comparé à l’angélique-innocente Tyler) sauf à de rares exceptions. Je dois en avoir 3 dans ma collection.

    J’ai toujours été attirée par le côté hitchcockien de cette exclusivité PFDF en 2005. Achetée d’occasion, il manquait le sac et les gants mais quelle importance ! A mon goût, c’est un chapeau aurait du compléter la tenue.

    Et je suis très heureuse de retrouver mon studio photo même en version mini-camping. J’ai tellement de photos à prendre et à vous montrer !

  • Barbie,  Integrity Toys,  Style,  Tonner

    Met Gala 2021 – les looks de poupées

    Le Gotha de la mode était réuni pour l’évènement le plus délirant de l’année. Parmi les célébrités, certaines revêtaient de vrais looks de poupées !

    La plus  » Barbie « 

    Megan thee stallion en coach

    La plus  » Tonner « 

    Sienna miller en gucci

    La plus  » Integrity Toys « 

    GIGI HADID EN PRADA
    Source photos : Vogue, Elle
  • Portraits

    Portraits en photos et en mots

    Photographier les poupées est une passion. Je m’évertue à faire passer un sentiment, une émotion, à leur trouver une « personnalité ».

    Naturellement, comme un réalisateur, je leur donne un rôle. L’écrire coulait de source.

    Je compte dresser quelques portraits photographiques et littéraires au gré des inspirations. A suivre…

    —Les portraits par Cécile Favotti

    Keyah

  • Barbie

    Style : Fashionistas 156

    Petit exercice de style pour une poupée qui m’a beaucoup inspirée !

    J’aime ses lèvres bleues de cette Barbie Fashionistas 156 qui en font une icône pop, dynamique et contemporaine.

    _ Utilisez les flèches sous la photo en bas à droite pour faire défiler _

    [metaslider id=18147 cssclass= » »]