• Autres poupées

    Les Lil’ Dreamers de Dianna Effner

    Diana Effner qui nous a quittés l’année dernière continue de vivre grâce à ses créations et à la volonté de sa famille.

    Juste avant sa disparition, Dianna Effner travaillait à un nouveau projet. Son team créatif ainsi que sa famille ont continué l’aventure. Ses filles, sa sœur et son beau-frère ont tenu à garder l’esprit de qualité de cette poupée en vinyle de 28 cm.

    Lil’s Dreamers – Evianna – 237$

    Lil’s Dreamers

    www.studiodollpro.com

    Dans le même, si vous aimez ce type de poupée, il existe (en moins cher) les Fashion Friends de Ruby Red.

  • Barbie,  Miss, myself & I

    Jouer à la poupée rend intelligent !

    Une étude menée par des chercheurs de l’Université de Cardiff le démontre avec le plus grand sérieux :


    « Jouer à la poupée avantage le développement des enfants. »


    Les chercheurs ont étudié ce que les enfants disent pendant qu’ils jouent et ont révélé que les enfants parlaient davantage des pensées et des émotions des autres, plus qu’en jouant sur tablette.

    Cela peut avoir des effets positifs à long terme sur les enfants comme renforcer leurs capacités sociales comme l’empathie.

    Ou la culpabilité dans mon cas ! Je me souviens qu’à l’âge de 4-5 ans, je jouais à la maîtresse d’école avec mes poupées et j’étais assez directive. Une faute et c’était la placard ! En fait, je démarrais mon addiction aux poupées : j’avais besoin de nouveauté ! La poupée qui n’était plus dans mes bonnes grâces, je la “punissais”. Pour culpabiliser ensuite de lui affliger si stupide traitement. Je la sortais, lui demandais pardon et la couvrais de baisers.

    Dit comme ça, je pense que j’aurais eu besoin d’un psy ! Pour ma défense, j’étais un bébé très prématuré, abandonné pendant 2 mois sans contact maternel (les méthodes de l’époque !). Je pense que je recréais ce trauma. Après, vers 8 ans, je ne cessais de couper les cheveux de Barbie à tour de bras, mais c’est autre histoire !

    Quoiqu’il en soit, j’ai pu observer ce phénomène chez ma nièce lors de mes séances de baby sitting !

    Ce qui se passe dans la tête d’un enfant est fantastique. D’autant plus, que maintenant, leur cerveau est boosté par les médias et réseaux sociaux.

    Florilège de réactions enfantines qu’il a fallu recadrer de temps en temps…

    Je suis blonde
    François
    Epouse-moi
    L’Amour Tiktok
  • Tonner

    Rober Tonner n’a pas perdu la main

    On peut appeler cette ravissante rouquine, une poupée de démo !

    C’est au cours d’une conférence virtuelle sur la fabrication d’une poupée organisée par le National Institute of American Doll Artists qu’est née cette création pensée et exécutée en 3D avec le logiciel ZBrush par Robert Tonner lui-même.

    Ginger par Robert Tonner

    C’est un exemplaire unique, elle mesure 25 cm et a été vendue 760$

  • Autres poupées

    Polly Pocket, le film

    Mattel lance le projet d’un film inspiré du jouet trentenaire “Polly Pocket” avec en vedette la menue Lily Collins.

    La réalisatrice Lena Dunham – l’actrice Lily Collins

    La comédie familiale, écrit et réalisé par Lena Dunham (la truculente série “Girls“) racontera l’histoire de l’amitié entre une jeune fille et une femme au format de poche.

    Polly Pocket, marque iconique vieille de 30 ans a été réintroduite en 2018 pour séduire la nouvelle génération qui pouvaient également regarder Polly et ses aventures dans une série animée sur Netflix et YouTube.

    Polly Pocket n’est que le énième projet de Mattel Films en développement : American Girl, Barbie, Hot Wheels, Les Maîtres de l’Univers, UNO, View Master, etc… qui pour l’instant sont toujours absents des écrans pendant que les concurrents Playmobil et Lego cartonnent !

  • Convention, Expo

    Atelier Dior Petit Styliste

    Histoire de faire passer le temps à vos enfants en cette période de 3ème confinement, le Musée Dior de Granville leur propose de s’amuser en créant.

    Des planches de croquis sont à disposition en téléchargement (ici). Une parfaite toile vierge pour les petits apprentis de la mode.

    Il suffit de renvoyer son oeuvre par mail pour une éventuelle publication sur le compte Instagram du Musée de Granville.