• Barbie

    Harlem Fashion Row x Barbie

    A l’occasion du Black History Month, Mattel s’associe avec 3 designers en vogue pour mettre aux enchères 3 poupées OOAK.

    De gauche à droite, créations de : Hanifa, Kimberly Godson et Richfresh tirées des collections des créateurs.

    Je suis ultra fan de celle en robe. J’espère que Mattel pensera à éditer ce visage en collection.

  • Barbie

    Barbie x Balmain

    Les photos circulent sur le net mais je n’ai toujours pas compris si ces vêtements étaient le ticket gagnant des enchères (en plus du NFT) ou si c’était juste pour nous frustrer.

    A une heure de la fin de la vente, la black est à 2500$, Barbie à 600$ et Ken à 3000$.

    En tout cas, Mattel a bien réussi son buzz et à se faire détester un peu plus des collectionneurs (et il n’y a pas que les « vieux » qui ne comprennent rien à cet évènement).

    Perso, j’achèterai un « Ken » Olivier Rousteing, je le trouve magnifique.

    Vous remarquerez que sur les photos, Barbie a elle aussi été victime des retouches numériques (adieu les articulations !).

  • Barbie,  Doll Business

    NFTs, c’est quoi cette bête là ?

    Si comme moi, vous avez été interpellé par ce sigle qui commence à émerger dans le monde de la poupée, vous allez vous demander si on entre pas dans la nouvelle ère de la collection.

    Les univers virtuels, les cryptomonnaies, les metaworlds, tout ce jargon ressemble à un mauvais film de science fiction à mon goût.

    Et pourtant, il est à nos portes et commence même à bousculer notre monde si feutré de la collection.

    Oubliez le frisson d’excitation à l’ouverture des boîtes, la nostalgie à la découverte d’un modèle égaré au fond du placard, l’attachement au bout de plastique de l’enfance ou même à la référence culturelle.

    Tout ceci va être balayé par les NFT (Non Fungible Tokens) ou Jeton Non Fungible. Vous ne pouvez pas le tenir dans votre main, c’est juste un certificat numérique unique accordé à un objet numérique.

    Ce n’est pas comme une cryptomonnaie. Là, ça ne s’échange pas contre autre chose. Cela a juste la valeur qu’on lui donne et c’est là que les fabricants de poupées ou jouets ont flairé la poule aux œufs d’or de la spéculation.

    Gagner de l’argent sans même produire un bout de plastique. Se faire des marges énormes avec peu d’investissement. Voilà la nouvelle donne.

    Mattel évidemment, lance la donne avec une collection Balmain x Barbie. 3 modèles de tenues virtuelles sur lesquelles miser.

    Que les choses soient claires, vous ne détiendrez jamais la poupée créée pour le visuel ! Juste une création artistique numérique.

    Et bien évidemment, dans la foulée, Integrity Toys demande à ses collectionneurs s’ils sont intéressés par le concept.

    Ce qui m’énerve au plus haut point, est le syndrome « Mouton de Panurge » de notre société de consommation. La première oeuvre NFT s’est vendue à 69 millions de dollars chez Christie (un collage de milliers de portraits) et ça y est le nouveau veau d’or est arrivé et tout le monde croit devenir millionnaire en un clic.

    Gagner de l’argent sans même produire un bout de plastique. Se faire des marges énormes avec peu d’investissement. Voilà la nouvelle donne du fabricant. Le hic est que ce système de transaction est terriblement énergivore et mobilise énormément de temps de calcul et donc d’électricité. Un cauchemar pour notre planète.

    Espérons que cela ne soit qu’un effet de mode, un petit pschitt dans l’univers.

    Plus d’infos sur le site de Mattel

    https://nft.mattelcreations.com
  • Barbie,  Convention, Expo

    Ventes de charité du MFDS Convention 2021

    Covid oblige la convention madrilène de Monica fut virtuelle mais les poupées OOAK sont elles bien réelles et aux enchères !

    Il reste quelques jours pour enchérir aux profit des animaux (Monica est comme moi, une maman à chats).

    Vous l’aurez deviné, le thème était les années folles. Je vous mets mes modèles préférés.

    Vente aux enchères MFDS Convention

    www.ebay.es
  • Autres poupées

    Vente aux enchères de la collection personnelle de Dianna Effner

    Les fans des Little Darlings ont peut-être la possibilité d’acquérir des trésors de poupées.

    Voilà près d’un an que cette grande artiste a quitté définitivement le monde la poupée. Sa famille a décidé de mettre en vente ses plus belles acquisitions personnelles, plus de 1000 poupées !

    A partir du 5 septembre 2021, les enchères auront lieu en ligne les dimanche exclusivement avec 10 à 20 poupées. Les enchères dureront le temps que la totalité des poupées soit vendue.

    La collection comprend des poupées créées comme échantillons pour les sociétés de moulage, des éditions studio de poupées porcelaine ou vinyle, des prototypes originaux créés pour Ashton-Drake Galleries, des poupées d’artiste OOAK, etc..

    Les collectionneurs sont invités à s’inscrire sur le site pour obtenir plus d’informations. Vous avez toutes vos chances, ils livrent à l’international.

    Vente aux enchères en ligne

    www.DiannaEffnerPrivateCollection.com
  • Autres poupées

    Marlene Dietrich par Lenci

    LENCI
    Lot n°95
    « Marlène Dietrich fumant »
    Poupée en tissu et feutre.
    HT : 65 cm
    (La cigarette a été remplacée. Usures au talon)
    Estimation : 800 – 1 200 €

    www.interencheres.com

  • Barbie,  Convention, Expo

    Roma Fashion Doll Convention 2019

    Après avoir dévoilé de biens belles poupées de convention créées par Artist Créations, ces derniers lancent les ventes aux enchères au profit de la Croix Rouge italienne.

    VENTES EBAY

    Et l’extra doll de la convention, d’un chic absolu !

  • Barbie,  Convention, Expo

    Madrid Fashion Doll Show, les ventes de charité

    Après les festivités de la convention, prennent place les traditionnelles ventes de charité.

    Des poupées uniques par des artistes reconnus. Vous avez une semaine pour enchérir !

    >>> EN VENTE SUR EBAY <<<

    par Artist Creations