Interview Exclusive ! par Tommy Doll

Interview en exclusivité: Tyler Wentworth par Oprah

Note de l’auteur: Cet extrait des Sombres Chroniques des Wentworth est une « fan fiction », une pure parodie. Nul n’en fait commerce… le but en est l’amusement et le respect de la devise Tonner « The Power of Play – Le Pouvoir du Jeu ». S’il s’avère qu’Hollywood traine ses guêtres sur le net à la recherche d’un bon pitch, cela vous coûtera le prix d’une licence Tonner, les propriétaires légaux de Tyler Wentworth et son univers – mais obligation de m’engager en tant qu’auteur. Si vous êtesun lecteur qui ignore quoi que ce soit de Tyler – commencez par le début en lisant le blog de Tommydoll.

Note du traducteur : Oprah est célébrité américaine, la femme noire la plus puissante des Etats-Unis. Elle a construit un empire médiatique que ce soit avec son talk-show de l’après-midi ciblé ménagère de moins de 50 ans, un magazine féminin sans oublier sa carrière d’actrice (La Couleur Pourpre, le Majordome), un studio de Production « Harpo ». C’est une battante, l’archétype de la réussite à l’américaine faite de courage et de volonté. Pour en savoir plus sur Oprah Winfrey, lisez sa page Wikipedia.

La petite chérie du Fashion District de New York a réussi une formidable carrière. Dans le sillage de sa terrible tante, elle a pris les rênes de la maison Wentworth pourtant en difficulté financière au départ de Regina pour la Riviera selon les informations du magazine Forbes. L’ingéniosité, le style et les recettes sont arrivées comme par magie. Sa carrière est l’histoire classique inventée par la presse spécialisée. La renommée de Tyler a été planifiée par son père, William, et une amie de la famille, Virginia Chase. Au-delà des mystères et des scandales, Tyler s’est élevée par delà les rumeurs et des ragots pour créer une marque mondialement appréciée. Néanmoins, dernièrement, les temps furent plus durs alors que le directoire Wilde, Oz, Barbra & Patsy a dispersé les intérêts financiers de la maison dans des directions différentes, laissant la ligne Wentworth se débrouiller toute seule et réduire de façon dramatique son influence dans le monde de la mode et sa diversification commerciale.

Tyler dans son studio

A l’heure actuelle, dans un monde où elle est largement boudée, Tyler détient des secrets.  » Je commence à être fatiguée par ces conneries  » soupire Tyler.  » J’ai fait la fortune de pas mal de monde, et maintenant je suis mise au placard par une sœur-fille blindée – c’est d’une banalité. C’est drôle comment vous pouvez être viré en faveur des bons clients – mais considérant que j’ai rapporté plus d’argent sur la table que la plupart de ces débiles, il est écœurant de réaliser tout ce qui a été gaspillé « .

Le temps du bonheur…

La vérité est que Tyler n’a jamais évoqué cela publiquement ou dans la presse spécialisée – elle garde tout pour elle et demeure secrète. Alors pourquoi tout dévoiler maintenant ? « J’ai eu une vision pendant ma pédicure » dit-elle en pleurant « Je dois mettre les pendules à l’heure ».

Des temps plus cléments… avant la chirurgie

Tyler en a assez. Elle m’a donc contactée afin de me faire des révélations fracassantes. Nous nous sommes rencontrées dans son cottage de Stone Ridge dans la vallée de l’Hudson et nous avons remonté le cours des évènements.

Quelle est la vérité ?

Tyler Wentworth : (sirotant une vodka martini) Marley Wentworth est ma fille !

OW: Ok… on se jette tout de suite dans le grand bain on dirait !

TW: Et pourquoi pas ? Peu de choses ont été publiées à mon sujet ces derniers temps et je n’ai d’ailleurs pas lâché un mot sur cette affaire. Les gens connaissent  » L’histoire de Tyler Wentworth  »  mais ils ne connaissent pas ma version. J’ai décidé de changer cela. Je suis fatiguée d’être une marionnette

OW: Bien !…vous êtes…

TW: Oui, oui – Je sais…Je sais…on peut passer, s’il-vous-plaît ?

OW: Serions-nous choqués d’apprendre qui est le père ?

TW: Je ne sais pas… la plupart d’entre vous lèveraient les yeux au ciel, mais juste pour vous tenir en haleine, attendons encore un peu, cela énervera un peu les lecteurs en diagonale…


OW: Je sais ce que vous ressentez… enfant, j’ai toujours su…

TW: (hum hum !) On interviewe qui là ?

OW: Oh pardon… Je peux vous appeler « Ty » ?

TW: Si cela ne vous dérange pas que je vous apelle « Harpo »…

OW: Très bien, Tyler. Considérant l’âge de Marley, à quel âge l’avez vous eue ?

TW: Je n’aime pas vraiment dévoiler mon âge, disons que j’étais en âge de concevoir. C’était avant que je fasse mon stage dans la maison de couture de ma mère…

OW: Celle dont vous ne parlez jamais – Regina, c’est ça ?

TW: Exactement. Sydney n’avait pas le droit de révéler cette info, ça ne la regardait pas et les journaux ne m’ont pas lâchée depuis, alors oui… Regina Wentworth est bien ma mère. C’est une longue histoire pathétique… Regina était la sœur de Tante Elizabeth et Papa par adoption. Plus jeune, elle a quelque peu séduit Grand-Père Wentworth. Grand-Mère Wentworth était un peu sénile de par sa syphilis, il avait besoin de quelqu’un pour pousser son fauteuil roulant. De fil en aiguille, Regina fut adoptée et tomba amoureuse de Papa. Papa n’était pas très malin – il pensait avec son autre cerveau – vous voyez ce que je veux dire – il est tombé amoureux… les domestiques étaient scandalisés.

Oh !

OW: Vous parlez de William Wentworth là ? Il n’était pas intelligent …?

TW: L’argent peut vous acheter un cerveau, chérie.

OW: Je peux comprendre… quand j’étais adolescente, mon…

TW (hum) – On se concentre sur moi, si possible…

OW: Oui bien sûr…

TW: Bien, les choses étant ce qu’elles sont, Tante Elizabeth en pinçait également pour Papa, je vous rappelle qu’elle est sa sœur de sang – et là on est pas loin de se transformer en Lannister (1) – quand Regina est arrivée, ça a été un pavé dans la mare !

QUOI !

OW: Oh ! Vous n’avez jamais été en Alabama ? (2) N’est-ce pas ?

TW: Oh Seigneur, non… nous avons toujours envoyé des doublures… Bref, Regina est tombée enceinte et ils l’ont exilée en France. Virginia Chase a joué les intrigantes en recrutant une pute de l’Upper East Side. Papa faisait semblant de l’épouser, partait en voyage de noces en Europe pendant une année. Personne n’a posé de questions quand Papa est revenu, moi dans ses bras, sa prétendue femme disparue, un mystère jamais résolu. Mais je sais qu’elle est fait sûrement partie des fondations de l’Eurotunnel ou quelque part en compagnie de Jimmy Hoffa (3). Personne ne pouvait prouver quoi que ce soit, sauf Regina… et selon elle, l’argent achète n’importe quel silence.

OW: Ce sont de graves accusations, vous avez des preuves ?

TW: Je n’ai pas besoin de preuves, Papa était au courant et pour acheter son silence, lui a offert des parts de la maison de couture. J’ai découvert tout ceci en effectuant ma formation au sein de la maison.


OW: Cela a du vous bouleverser ! Avez-vous pensé que toute votre vie n’était qu’un énorme mensonge ?

TW: Je l’ai toujours senti.. et là, j’étais presque soulagée de connaître la vérité. C’est effrayant de voir que certaines personnes peuvent vous mentir en face, effrontément, pour couvrir une vérité qu’ils n’ont pas le couilles de révéler. Putain de lâches !

OW: Stedman (4) est comme ça des fois ?

TW: C’est normal ?

OW: Gale (5) et moi en parlant souvent avec Sydney et Esmé.

TW: Et vous en pensez quoi ?

OW: Ok, on revient à vous…

TW: (ricanant) Compris. Bien… J’ai eu du mal à accepter que Regina soit ma mère. Les gens pensent que « Le Diable s’habille en Prada » parlait d’Anna Wintour – je peux vous assurer que l’auteur s’est plutôt inspirée de Regina et l’interprétation de Meryl Streep n’était pas une coïncidence.

OW: Regina déteste Meryl Streep, vous savez…

TW: Oui je sais. Regina a toujours voulu être actrice. Elle avait du talent dans la mode et a fait de Wentworth une grande marque – mais son intérêt s’est amoindri, tous ses intérêts. La Maison en a souffert, et je n’avais pas idée que la firme était en aussi mauvaise santé financière jusqu’à ce que j’en prenne la tête. Un vrai casse-tête. Mais j’ai remonté mes manches et ai eu beaucoup de soutien et nous avons atteint le sommet. Nous y sommes restés un assez long moment. Puis avons été lâchés par nos partenaires puis oubliés. A notre 15ème anniversaire, personne n’en avait plus rien à foutre.

Je ne suis pas morte, j’ai des cheveux

OW: C’est vrai, j’ai même pensé que vous étiez morte !

TW: Et bien… Regina est arrivée à ses fins. Après cette mauvaise mais très populaire série télé pour la BBC « Sinister Circus », l’étoile de Regina a atteint son firmament. Une adaptation américaine était prévue mais au même moment, FX s’en est fortement inspiré pour sa version American Horror Story : Freakshow. Dans le concept d’origine, Elsa Mars était un personnage secondaire et Regina a été approchée. Mais Jessica Lange leur a fait réécrire le rôle s’octroyant la plupart des plans. Regina fut évincée… voilà. Après l’adaptation, elle a piqué une crise aux Golden Globes, jurant qu’elle ne travaillerait plus jamais pour Hollywood. Je pense qu’elle est actuellement en cure de désintox… qui sait. Elle ne communique plus vraiment.

Sinister Circus

OW: J’ai entendu dire qu’elle n’était pas très nette – l’eau claire peut la faire fondre (6).

TW: Pardon ?

OW: La faire fondre.

TW: Seigneur… si seulement, je lui aurai balancé mon Perrier à la figure bien plus tôt !

OW: Comment est-il possible que nous n’ayons eu vent de votre grossesse – sérieusement Tyler, après avoir mené une vie ouvertement publique – votre mariage comptait 300 invités. Ce n’est pas très clair, mademoiselle…

TW: ça c’était l’idée de Matt… C’est un voyeur et exhibitionniste, ça le fait bander. Il voulait même des cameras dans la chambre nuptiale… Je lui ai mis un pied – directement dans les c…. – pas ça avec moi.

OW: Mais pourquoi êtes-vous restée mariée à ce type – il doit y voir du bon quelque part… hein ? (clin d’œil appuyé).

TW: Sincèrement, ce n’est pas là qu’il faut chercher, Oprah – et ses mâchoires bouchent toute la vue quand il va vers le Sud, si vous voyez ce que je veux dire…

OW: Oh Seigneur ! Mais pourquoi vous êtes-vous mariée ?

TW: Il est une oreille attentive. Il fait aussi une paella de la mort !

OW: Il était au courant pour Marley?

TW: Ouais… il s’en foutait. Il m’aime… c’est un peu sévère de larguer quelqu’un qui vous aime autant – surtout quand vous êtes mauditement affublé d’une bosse à la place du service trois pièces… Je me fous de combien vous gagnez ou du nombre de vos contacts dans la Mafia Gay – oh ! Zut ! J’ai vraiment dit ça ?

OW: (tapant un sms à son assistant) Notez ça ! (S’adressant à Tyler) : ne vous inquiétez pas, nous couperons.

C’est ton problème !

TW: (soupir)…donc Marley… C’était une sacrée surprise. Je ne pensais même pas pouvoir tomber enceinte. Et paf ! Ça s’est passé dans le service design de la Maison Wentworth quand j’étais en stage.. avec l’assistant.

OW: Vous voulez dire…

Tyler Qui ! Vraiment ?

TW: Ouais… Jeremy, Jeremy Voss. Il était canon à l’époque… et un peu coquin aussi. Il faisait passer ce gars de 50 nuances de Grey pour une nuance de rose. Jeremy adorait faire ce truc avec son…

OW: Wow ! Nous sommes en prime time là… la boulette !

TW: C’est vrai… bon, nous étions comme des lapins on va dire jusqu’à ce que je découvre ma grossesse. Mais Regina avait la solution – finir mes études de design à l’étranger puis revenir chez Wentworth avec la « petite soeur » dans mes bagages. Personne n’a rien remarqué puisqu’une armée de nannies élevaient le petit monstre. Papa et Elizabeth étaient trop heureux d’accueillir leur nouvelle « fille ». Regina s’est débarrassée de Jeremy, il n’y croyait pas… c’est pour ça qu’il n’est jamais devenu premier assistant.

OW: Je crois que j’ai déjà lu ça quelque part…

TW: Nos vies ne sont-elles pas déjà des plagiats ? D’ici et de là – en toute sincérité ?

OW: Pas la mienne…J’avais juste 14 ans quand…

TW: On s’en fout, Oprah… c’est pour ça que vous m’interviewez… moi.

OW: Vous avez raison.

TW: Évidemment ! Et maintenant Marley se la pète avec cette pute eurotrash Emalie Coddington – mais c’est quoi ce nom ! Son vrai nom est Emanglemyne Morue. Jeremy et moi la connaissons depuis l’école de la Mode ! Quelle frappée du bocal. C’est drôle comme elle s’autoproclame « ma plus féroce concurrente ». On se calme, on n’est plus sur la 7ème avenue (7) ! On est même heureux de décrocher des contrats de Target et Khols (8). La Haute Couture est finie. Mais je suis emballée pour mon nouveau projet. Une ligne transgenre portée pour les hommes et femmes et inversement – Caitlyn Jenner (9) travaille même avec nous – ça devrait être fantastique. Je suis au-delà de ça maintenant – mais je suis une survivante. Si vous restez là à attendre que votre soleil se lève et rayonne à nouveau, vous avez intérêt à vous bouger parce que personne ne le fera pour vous. Alors comment cette pétasse ose t-elle dire qu’elle est mon ultime concurrente ? Vraiment ? Elle bosse pour Old Navy et Topshop (7) – par vraiment la 5ème avenue ma chère. Il paraît qu’on peut rencontrer Marley à La Coterie à New York (10) ! Laissez moi rire ! Vous la trouverez plutôt planquée derrière un stand du Jarvis Center. Ce n’y est pas vraiment la Fashion Week – mais du shopping bas de gamme, des chiffonniers, de la vente pour américain moyen. Plus grande concurrente, mon cul…

OW: Et que faisait Jeremy dans tout ça ?

TW: Bien sûr qu’il s’avait. La famille l’a libéré de toute obligation financière – il montra un intérêt pour la paternité, genre 30 secondes. Marley est vraiment une petite peste, elle l’était déjà enfant.

OW: C’est le patinage artistique qui l’a rendue comme ça ?

TW: Qui sait ? Il n’y a pas une partie de son corps qui ne soit pas en compétition. Ce n’est pas nouveau – elle piquait déjà les chorégraphies de patinage aux autres gamins et s’arrangeait pour qu’ils quittent le cours ensuite. C’est un vrai pitbull, elle ne lâche rien. Regardez ce qu’elle est entrain de me faire – elle porte ses propres créations, elle étale sa nouvelle plastique.

OW: Comment vous êtes-vous adaptée à la ré-invention de Marley ?

TW: Eh bien… je me noies dans l’alcool. Vraiment. J’étais vraiment préoccupée par toute cette chirurgie esthétique faite pour me ressembler, enfin… moi après ma propre retouche. Pourquoi fait-elle ça si jeune, pourquoi subir ça ? Croyez-moi, je sais de quoi je parle, je sais ce que ça fait d’avoir son corps changé, affiné, puis repulpé, athlétique, plus flexible, ahhh !

OW: J’en connais un rayon… j’aimerais pouvoir ressembler un peu plus à Ru Paul.

J’ai du me battre toute ma vie

TW: Moi aussi, chérie – moi aussi…

OW: Et maintenant, Matt vous aide t-il dans ce chaos ?

TW: Il a des problèmes d’alcool aussi. C’est une des rares choses que nous avons en commun.

OW: Pensez-vous à un come-back maintenant que Marley occupe le terrain ?

TW: Un come-back ? A mon âge ? Non.. Je pense que tout a été fait… jusqu’au prochain anniversaire qui ne célèbrera rien d’ailleurs. Nous avions de beaux vêtements, un grand styliste, c’était la fête. Je me rappelle du mémorable 5ème anniversaire dans mon loft – tout le monde était cuit debout. Ah ! C’était le bon temps, jusqu’à ce que quelqu’un vomisse… nous avons essayé de ne pas le remarquer. Je me rappelle de Sean collant une affiche géante de la tête d’un mec (11) sur la vitre de l’appart, j’ai cru qu’Angelina allait péter un câble – vraiment drôle – un peu d’acide était « tombé » dans son verre, sacrée Mei Li, Paix à son âme…

OW: Mais je n’ai jamais été invitée à ces fêtes !

TW: Gale l’était.

OW: Hmmm. Bon qu’est ce que vous allez faire maintenant ?

TW: Retournez dans ma caverne je suppose… Il n’y plus rien pour moi. Je voulais juste que le gens sachent combien Marley est bidon… et cela ne trompe personne.

OW: Elle vous manque?

TW: Ouais… comme un herpès purulent.

OW: Mais ne pouvez-vous pas lâcher prise?

TW: On ne se débarrasse jamais vraiment d’un herpès.

OW: Ok, je vois… ça résume bien l’ensemble..

TW: (consultant son iPhone) Oui on peut dire ça…Je vais être en retard pour mon cours de Zumba.

OW: Merci pour ce moment, Ty.

TW: Merci, Harpo.

OW: Connasse, J’ai interviewé la Reine d’Angleterre…

———————-
Notes :
(1) : Référence à la famille Lannister de la série « Game of Thrones », adepte des rapports incestueux.
(2) L’Alabama est un état de « red necks » ou bouseux, facilement moqués notamment pour leurs mœurs déviants.
(3) Syndicaliste, soupçonné de faire partie de la mafia dans les années 60. Disparu mystérieusement, coulé dans le béton quelque part à Detroit, jamais retrouvé.
(4) Stedman Graham, éternel compagnon / faire valoir d’Oprah. Ne se sont jamais mariés et n’ont pas d’enfants.
(5) Gale King, meilleure amie d’Oprah depuis sa jeunesse. On dit que leur relation est plus qu’amicale.
(6) Référence au Magicien d’Oz quand Dorothy tue la Méchante Sorcière en lui jetant de l’eau, elle se met à fondre et disparait.
(7) 7ème Avenue ou Fashion Avenue à New York, quartier de la mode.
(8) marques populaires américaines style Monoprix.
(9) Star de la télé-réaltité de la famille des Kardashian, père de famille de la tribu ayant commencé sa transformation il y a quelques mois.
(10) La Coterie, salon professionnel du prêt-à-porter moyenne gamme.
(11) La tête est celle de l’auteur de l’article.

Share