Tonner

Interview Sideshow – Robert Tonner

Robert Tonner nous donne quelques précisions sur sa future collaboration avec les génies de la figurine hyper-réalistes ainsi que des anecdotes sur le monde du jouet.

Je vous ai fait un résumé de l’interview. Vous le savez Tonner n’est pas un expert des propos fluides et concis…

  • Tonner a créé son premier sculpt 3D il y a 7 ans
  • Maintenant, préfère la 3D aux arts traditionnels (peinture, glaise) car il n’y a rien à nettoyer
  • Commence à sculpter à l’âge de 29 ans
  • A eu une bourse pour étudier l’illustration de mode, mais a été dirigé vers le design de mode par manque de place, a continué dans cette branche non voulue
  • Travaille dans la mode pendant 16 ans
  • La poupée Sasha a été la poupée qui lui a donné envie de sculpter
  • Savait sculpter et faire des vêtements. Naturellement, la prochaine étape était la production
  • Pense que l’industrie du jouet est proche de celle de la mode, il s’agit de capturer l’air du temps
  • Et comme les enfants, les collectionneurs adultes adorent les histoires
  • Ellowyne est née d’une phrase :  » chronic ennui « 
  • Cette dernière a été l’un des plus gros succès de Tonner
  • La première licence Tonner : Little Orphan Annie
  • A ses débuts, a contacté DC Comics pour une licence Superman (fan de puis l’enfance) : refus. A pu néanmoins négocier une production limitée en porcelaine.
  • Dès la parution du premier livre Harry Potter, Tonner a voulu acquérir la licence. Refus car Mattel la détenait. Après 2 ans, nouvelle demande, refus car Mme Alexander la détenait. Ces derniers n’ont jamais produit la ligne, Tonner a enfin pu l’acquérir (pendant 8 ans).
  • Le but de Tonner était de réunir filles et garçons dans l’univers de la collection.
  • Et de ne pas vendre uniquement aux collectionneurs de poupées
  • Lui-même trouve que ses créations sont ennuyeuses !
  • Est fier de trois poupées : Emme (première poupée plus size), Carmen Dell’Orficie (première poupée mature), Jazz Jennings (première poupée transgenre), Zombie Boy (première poupée intégralement tatouée)
  • Il pense que l’avenir des poupées est  » sain « 

Et comme par hasard, manque de mots pour évoquer cette collection Atomic Misfit lancée avec Sideshow.

Pour l’instant, cette collection ne remporte pas un franc succès auprès des collectionneurs. Les remarques qui reviennent sont un manque d’expression du visage (la 3D y est pour quelque chose, la sculpture manuelle avec ses imperfections les rendaient plus humaines), les tenues déjà vues mille fois, bref un manque d’inspiration.

Tonner a-t-il peur de perdre sa base solide de collectionneurs en partant sur des choses qui pourraient plus audacieuses ?

Mais là, tout comme Ellowyne, nous allons souffrir de Tonner Chronic Ennui.

Laisser un commentaire