• Barbie

    Barbie Pink Collection, 2ème édition

    A peine a t-on eu le temps de s’habituer à cette nouvelle silkstone, qu’une suivante débarque, aussi rose et aussi tarte.

    Première impression : bof ! Rien de transcendant. Ok ! le thème est le rose mais ça reste plat et tellement déjà vu. Les amateurs de Barbie des années 90 y trouveront leur compte avec tous ces volants oversize. Décidément, je n’accroche toujours pas.

    Cela me fait regretter le temps des « vieilles silkstones » et leur chic intemporel.

    Je conçois que Mattel ait fait le choix de dépoussiérer cette ligne mais ils ne prennent pas trop de risques. A ne pas vouloir effrayer l’ancienne garde tout en faisant les yeux doux à la jeune génération de collectionneurs, on se retrouve avec un entre-deux sans saveur.

    Barbie Pink Collection – second edition
  • Barbie

    BFMC Best to a Tea – l’avis de Miss Vinyl

    Je ne sais pas résister à une barbie noire et encore moins quand elle est habillée d’une tenue inspirée de la haute couture.

    Comme j’ai pu le constater durant mes dernières années Miss Vinyl, Mattel tire sur les prix et forcément sur la qualité.

    • Le tissu n’est un tweed mais un tissé me rappelant les canapés des années 60 ou serpillière comme certains me l’ont fait remarquer,
    • Ce n’est pas tant cela qui me choque mais plutôt les proportions. La silhouette claire est systématiquement interrompue par du court et du foncé (les bottines, les gants). La ceinture (que j’ai pris au début pour le ruban maintenant la poupée) casse la ligne de la jupe. Je vous conseille de l’ôter (elle est indépendante fermée par un velcro),
    • Le maquillage chargé, encore plus prononcé sur sous les spotlights, lui donne un air absent voire idiot.
    • La voilette est bien trop raide.

    Par contre, le chemisier est sublime. Mais comme toujours, quand une poupée est moyenne, je trouve un moyen de la détourner et de m’amuser avec. A suivre…

    Note : 6/10

    CDiscount – 104,58 €

    www.cdiscount.com

  • Barbie

    La dernière silkstone

    Annoncée comme la dernière silkstone de la série, « the Gala Best Doll » compile tout ce qui a fait le succès de cette ligne.

    Du chignon bouclé, aux longs gants en passant par la robe de bal typique, cette dernière silkstone ne déçoit pas.

    Sur les réseaux sociaux, il est dit que c’est la robe « corona », les roses brodées ressemblant aux petites ancres du virus.

    Bien évidement, à peine annoncée, déjà épuisée. Merci Mattel de n’avoir pas su prévoir l’engouement pour la dernière de la lignée, forcément voulue par les collectionneurs du monde entier.

    barbie.mattel.com
  • Barbie

    BFMC The Best Look

    Mattel nous ravit (ce qui devenait une activité rare) avec un modèle de silkstone comme on les aime ! De la classe et du chic !

    Ce coffret « The Best Look » nous rappelle les grandes heures des silkstones. Un look élégant et raffiné, une petite robe noire dans un esprit lingerie et des bijoux.

    BFMC The Best Look – 100$

    barbie.mattel.com

    J’adore ce style car cela ressemble beaucoup à une petit costume acheté l’année dernière à Madrid et créé par Encarna Olivas.

  • Barbie

    La Barbie de convention du PFDF 2020

    Virage à 180° pour les traditionnelles Barbies de convention 2020. Nouveau style, nouveau design.

    Même si le coronavirus a atteint l’univers des collectionneurs puisque que le dimanche des ventes du Paris Fashion Doll Festival a été annulé, Mattel a néanmoins dévoilé la poupée de convention lors du repas du samedi.

    C’est un tournant significatif. Le style est audacieux et totalement nouveau. On doit cela au styliste de la maison Mattel, Carlyle Nuera (dont j’apprécie particulièrement le talent qui remue un peu les vieux standards).

    Et en parlant de vieux standards, Mattel a dévoilé les jolis croquis d’une nouvelle silkstone à venir, créée par Robert Best.

    Les amis, ça sent le réchauffé !

    Vous vous dites que vous avez déjà vu ça quelque part… Entre Black Enchantement et Fashion Boulevard ?

    Mais c’est ce qui a fait la grande gloire de nos collections et que nous regrettions l’an passé et c’est toujours mieux que ça…

    Par la même occasion, Mattel a aussi montré la Barbie de convention du Japon, événement lui aussi annulé en raison de la pandémie.

    Je suis fan des coupes novatrices mais un peu moins du look monochrome, cher à Mattel en ce moment en ces périodes de disette économique, mais terriblement ennuyeux et de ma propre expérience, annonciateur de flops retentissants. Quand les fabricants commencent à réduire la créativité colorimétrique (Gene Ashton Drake, Tonner, etc…) c’est que ça sent le sapin !

  • Barbie

    Barbie Best in Black

    La Barbie Best in Black annonce la fin de la collection BFMC. Le moins que l’on puisse dire c’est que Barbie porte la tenue de circonstance pour tirer sa révérence.

    Je ne sais pas ce qu’il se passe chez Mattel entre Robert Best, designer émérite et les têtes pensantes. Comment une telle poupée a-t-elle pu être validée ? J’ai maintes fois moqué le  » talent  » de Robert Best en le comparant à un vulgaire copieur de la mode française et pour le coup reste interloquée devant une tenue d’un ennui total sans parler du maquillage nude sans relief et une totale absence de bijoux et accessoires.

    Peut-être est-ce un parti pris artistique de remettre le compteur à zéro, on nettoie sa palette à coup de térébenthine et on recommence ! ou simplement de lui faire revêtir une tenue de deuil pour la mort annoncée d’une légendaire poupée.

    Dans tout ça, je regrette de moins en moins d’avoir arrêté l’activité commerciale de Miss Vinyl !

    BFMC Best in Black
    BFMC Best in Black
  • Barbie

    La fin des Silkstones ?

    Onde de choc dans le milieu de la collection, la fin des Barbies Silkstone est annoncée. 20 ans d’existence et une fin en demi-teinte.

    C’est le site Entertaiment Earth qui en fait indirectement l’annonce en publiant une précommande pour une Barbie ref. MTGHT43 « Barbie Best in Black » qui clôture la ligne Silkstones.

    Je ne peux pas dire que cela soit une surprise. Cela fait quelques années que vous avez pu remarquer que les silkstones ont du mal à se vendre, terminant souvent en soldes.

    Sans parler, du fiasco créatif de la dernière barbie de convention pour son 60ème anniversaire ou même de l’accueil mitigé du nouveau corps articulé.

    Quelle tristesse qu’une telle ligne remarquable se termine en déception totale. Un manque certain de créativité, une réduction drastique des coûts, une mauvaise santé financière de Mattel ont eu raison des fashions models.

    Gardez précieusement vos Silkstones, celles qui offraient encore des broderies, des bijoux, des étoles en fourrure, des accessoires, tout ce que Mattel a décidé de supprimer pour succomber aux chants des sirènes des actionnaires.

    Et oui, nous n’allons plus faire vivre notre passion qu’à travers la nostalgie de nos collections. Décidément, tout me pousse à réaliser que j’ai malheureusement bien fait d’arrêter le business de la poupée.