• Style

    Musée Dior à Granville

    Chaleur sur la côte, le temps est idéal pour aller faire un petit tour. La saison de roses se terminant, il était judicieux de faire une visite au Musée Dior qui a l’excellente idée de renouveler ses expos 2 fois par an.

    Le thème en était la maison d’enfance de Monsieur Dior, là où se déroule l’exposition. Villa de vacances, le temps insouciant de l’enfance. C’est ici que s’est construit l’esprit Dior. On est ému à la vue des vêtements de ses parents, un smoking à fort embonpoint pour le père, une robe taille 34 de sa maman en 1910 et une 20 ans plus tard taillant un bon 42. Pas surprenant pour une femme qui a donné naissance à 5 enfants.

    C’est avec émotion que l’on partage l’intimité de la famille Dior. L’expo est restreinte, on reste un peu sur sa faim… mais toujours en extase devant les modèles de Galliano. La répartition de l’exposition est faite suivant les pièces occupées par la famille : le salon, la chambre de la grand-mère, celle des sœurs, etc…

    Christian Dior années 50
    Costume de théâtre créé par Mr Dior
    Dior par Raf Simons
    Christian Dior années 50

    Les créations de Galliano sont mes préférées, les détails sont hallucinants

    Dior par Galliano
    Dior par Galliano
    Dior par Galliano
    Dior par Galliano
    Dior par Maria Grazia Chiuri
    Dior par Raf Simons

    Les tailleurs Prince de Galles sont dans l’ADN de Christian Dior. Il aimait particulièrement la culture britannique de la sobriété de la coupe des tailleurs masculins à leur légendaire flegme en passant par les copieux petits-déjeuners.

    Tailleur années 60 et Galliano
    Tailleur Raf Simon et Galliano
    Tailleur 1948

    Le rouge couleur de théâtre. Christian Dior adorait créer des costumes et aimait les bals masqués.

    par Galliano
    par Marc Bohan
    par Galliano
    par Galliano
    Lithographie originale
    Affiche originale

    Avec tendresse, un rappel est fait à la nursery dans des tons de fleurs et un costume marin comme ne portait Christian Dior enfant.

    Robes de jour des années 50 et 60
    Robes de jour des années 50 et 60
    Robes de jour des années 50 et 60

    Le gris Dior qui recouvrait les murs de la maison. Couleur bourgeoise par excellence qui faisait ressortir admirablement le mobilier Louis XVI et les rideaux en soie.

    Dior par Galliano
    Dior par Galliano
    Dior par Galliano
    Dior par Galliano
    Dior par Galliano
    Dior par Galliano
    Dior par Galliano
    Dior par Galliano
    Dior par Galliano
    Dior par Galliano
    Dior par Galliano

    Dior c’est aussi la jeunesse à travers le portrait de sa jeune sœur, une robe d’enfant déposée comme une plume puis l’émergence de l’adolescence et la marque Miss Dior des années 60. Ah ! cette fameuse robe chemise ! J’en ai une sainte horreur, ça n’allait à personne et pourtant tout le monde en portait jusque dans les années 70. Ma grand-mère y compris tout ça dans des coloris à vomir à une époque où personne ne faisait de régime, je vous laisse deviner l’allure…

    Portrait de la sœur de Dior
    Miss Dior
    Miss Dior
    Miss Dior

    Les bains de mer, incontournables à Granville inspirant Galliano et cette robe démesurée faite d’un empilement de tulle, mousseline et cellophane.

    Dior par Galliano
    Dior par Galliano
    Dior par Galliano
    Dior par Galliano

    Le grenier de la maison où se trouvait les lingères qui rapiéçaient, raccommodaient. Un univers féminin et douillet que Dior adorait. Quelques pièces de gaines et soutien-gorges sont exposés mais l’endroit est tellement sombre que je ne distinguais rien. J’ai juste pris une photo de cette gaine des années 50 car c’est ce que ma mère portait. Elle a eu une gaine Dior au prix d’un mois de salaire ! et un autre mois pour la combinaison ! Bon moi, plus pragmatiquement, avec mon premier mois de salaire, je me suis achetée un des tout premiers PC. Changement d’époque, avant on investissait pour se marier, à mon époque c’était pour bosser, maintenant c’est pour sa retraite !

    Gaine Dior

    Une curiosité les étiquettes de la maison Dior, j’adore la mention « colifichets ».

    Je suis restée en arrêt devant une série de dessins signés Dior. Comme j’aimerais qu’on revienne à la mode des chapeaux.

    Croquis par Christian Dior
    Croquis par Christian Dior
    Croquis par Christian Dior
    Croquis par Christian Dior
    Croquis par Christian Dior
    Croquis par Christian Dior
    Croquis par Christian Dior
    Croquis par Christian Dior
    Croquis par Christian Dior
    Croquis par Christian Dior
    Croquis par Christian Dior
    Croquis par Christian Dior
    Croquis par Christian Dior
    Croquis par Christian Dior
    Croquis par Christian Dior
    Croquis par Christian Dior

    Le jardin est moins foisonnant en cette période de l’année mais les roses sont au comble de l’épanouissement et vos narines vous diront merci pour cette belle journée.

    Villa Les Rhumbs
    Vue du jardin
    Un baigneur courageux
    Vue du jardin
    La roseraie
    La roseraie
    La roseraie
    La roseraie
    La roseraie
    La roseraie
    La roseraie
    La roseraie
    La roseraie

    Ne manquez pas l’immense plage au nord de Granville, à Donville-les-bains, très caillouteuse en marée basse, glaciale, peu de monde en ce mois de Juin, c’est appréciable.

    Donville-les-bains
    Donville-les-bains
  • Style

    Lily Collins est une poupée

    L’actrice anglaise Lily Collins ressemble à une ravissante poupée en robe vintage Zuhair Murad lors de la cérémonie des Golden Globes.

    Lily Collins in Zuhair Murad
    Lily Collins in Zuhair Murad