• Barbie

    Barbie Signature Doll Design Showdown – Round 2

    Votez pour le prototype la Barbie finaliste ?

    Après le premier round qui a vous a permis de choisir parmi différents modèles, Mattel présente deux finalistes !

    La gagnante sera produite en tant que poupée exclusive pour les membres du Club Barbie Collectible.

    The Royal Court
    Inspirée de la royauté avec une petite touche moderne

    Flight of Fashion
    Look fantastique pour une créature ailée

    Qui de la brune ou la blonde… je mise sur la brune !

    VOTEZ ICI >>>

  • Barbie

    Diahann Carroll, une étoile noire disparaît

    L’actrice vient de mourir d’un cancer dans sa 84ème année. Nous la connaissons à travers la poupée Mattel à l’effigie de son personnage de série télé « JULIA ».

    Diahnn Carroll et la poupée Julia

    Pour la première fois, une femme noire tenait un rôle principal à la télévision à la fin des années 70. Quelle révolution ! Pour une communauté d’ordinaire cantonnée aux rôles caricaturaux de servantes.

    L’interprète de Julia a été la première femme noire à gagner un Tony Award dans un rôle principal. Elle a aussi interprété le personnage de Dominique Devereaux dans Dynasty.

    Sa vie n’est pas exempte de glamour, on lui prête des liaisons avec rien de moins que Harry Belafonte, Duke Ellington, Miles Davis, Sammy Davis Jr., Sidney Poitier.

    Avec Sidney Poitier

    Les références JULIA chez Mattel

  • Barbie

    Barbie par Chriselle Lim

    Nouveauté dans la famille Barbie, la youtubeuse Chriselle Lim rejoint la pink squad.

    Pour être sincère avec vous, je n’avais aucune idée de qui était cette jeune femme, ma consultation youtube se résumant à des cours de danse, de vieilles séries et à l’application d’un maquillage sanguinolent pour Halloween.

    Cette sino-américaine est un gourou de la beauté parmi tant d’autres ! influenceuse forcément et heureusement plus classe que les Kardashian même si au fond la mise en scène de leur prétendue vie de rêve est du même ordre.

    Mattel, toujours à l ‘affût du buzz propose une barbie à l’effigie (très joli minois) de la styliste dans un très beau tailleur et pas du tout grossissant (voir photo studio et boîte)…

    et une autre dans ses œuvres soit un manteau-robe mouchoir, le truc qu’on a vraiment envie de voir sur une poupée !!!

    Pour vous distraire, une de ces nombreuses vidéos où elle assume son botox, mais son tic de langage (Valley Girl) commun avec les Kardashian, à savoir un ton très nasillard avec des fins de phrases en inflexions descendantes m’horripile au plus haut point.

  • Barbie,  Convention, Expo

    Madrid Fashion Doll Show, les ventes de charité

    Après les festivités de la convention, prennent place les traditionnelles ventes de charité.

    Des poupées uniques par des artistes reconnus. Vous avez une semaine pour enchérir !

    >>> EN VENTE SUR EBAY <<<

    par Artist Creations
  • Barbie

    Mattel mélange les genres

    A l’heure où les frontières se floutent entre les sexes, où les dénominations usuelles changent, Mattel surfe sur la vague et propose des coffrets de poupées à customiser à l’infini, genres confondus.

    Au panier les Adam et Eve, Mattel vous propose d’être votre propre Dieu et de créer tout simplement votre monde. Alors si Adam veut emprunter la chevelure d’Eve et cette dernière la feuille de vigne d’Adam, pas de problème, c’est enfin possible.

    Les poupées mesurent près de 30 cm, sont articulées, ont un ravissant minois et une perruque, une large garde-robe et les accessoires assortis. Les stylistes en herbe vont adorer ! (je craque pour les curly et black)

    En espérant que ceci soit commercialisé en France !

  • Barbie

    « Dream Doll », le film sur la vie de la créatrice de Barbie

    En pré-production, le film retracera la vie de Ruth Handler, celle qui a donné naissance à la poupée la plus célèbre de la planète.

    A coup sûr, sa vie est une inspiration pour des générations de femmes. D’une idée révolutionnaire, elle a bâti un géant du jouet. Une femme de poigne, une des premières à diriger une multi-nationale.

    Le film est produit par Rita Wilson (actrice, chanteuse et accessoirement femme de Tom Hanks) et Bron Studios d’après le livre  Dream Doll: The Ruth Handler Story par Jacqueline Shannon (en anglais). Et soit dit en passant, les dirigeants de Mattel devraient l’étudier pour revenir aux sources !

    Toujours en préparation, le film sur Barbie avec Margot Robbie dans le rôle de l’icône de plastique.

    Il a été fait aussi un documentaire sur Hulu « Tiny Shoulders : Rethinking Barbie ». (non dispo en France) et The Toys That Made Us  sur Netflix.

    Ruth Handler

  • Barbie

    La fin des Silkstones

    C’était une rumeur qui a stupéfait le monde des collectionneurs… Robert Best confirme l’arrêt de la collection BFMC en 2020.

    Je vous ai traduit son interview donnée sur le blog de Barbie Collectible.

    A lire >>> ICI

    Vous n’aurez pas d’infos exclusives tant cette décision semble soudaine et prend de cours Robert Best (du moins c’est ce qu’il en ressort).

    Mais pouvons-nous être étonnés après les modèles sortis dernièrement ? Notre intérêt s’est rétréci comme les détails et bijoux des silkstones !

    Et oui, je garde un certain ressentiment envers Mattel car cela fait des années que je tirais en vain la sonnette d’alarme en espérant faire remonter l’information du collectionneur aux dirigeants. Comme le faisait n’importe quel commercial du temps de Ruth Handler, la « maman » de Barbie. C’est ce qui faisait autrefois le génie de Mattel. Peut-être devraient-ils penser à se ressourcer en se replongeant dans la vie de cette femme d’affaires et visionnaire géniale.

    Coller aussi à l’air du temps comme elle le faisait dans les années 50. Soyez fun et moins sévères. A vouloir contrer l’image de blonde décriée par certaines mères de famille conservatrices et raides des fesses, vous avez mis une chape de sérieux féministe un peu chiant avec des femmes inspirantes. Ok, j’apprécie le geste en tant que femme indépendante mais j’aime aussi la futilité d’une Kardashian, les minauderies d’une Ariana Grande ou la gouaille d’une Missy Elliot.

    Je suis désolée mais Barbie est devenue rasoir ! Ou elle porte en étendard des valeurs rigides ou elle sent la naphtaline avec son Dior-BFMC à n’en plus finir ! SORTEZ LA DU PLACARD ! Où sont les collections inspirées du soleil, lune, fleurs, grands peintres, pays, oiseaux ? Où est l’Art ?

    Je ne supporte plus les licences (Marvel, Star Wars, etc…). Je veux de la création de créateur. A mes yeux, seul Carlyle Nuera sort du lot chez Mattel et j’espère que Mattel misera sur de jeunes talents rafraichissants.

  • Barbie

    La fin des Silkstones ?

    Onde de choc dans le milieu de la collection, la fin des Barbies Silkstone est annoncée. 20 ans d’existence et une fin en demi-teinte.

    C’est le site Entertaiment Earth qui en fait indirectement l’annonce en publiant une précommande pour une Barbie ref. MTGHT43 « Barbie Best in Black » qui clôture la ligne Silkstones.

    Je ne peux pas dire que cela soit une surprise. Cela fait quelques années que vous avez pu remarquer que les silkstones ont du mal à se vendre, terminant souvent en soldes.

    Sans parler, du fiasco créatif de la dernière barbie de convention pour son 60ème anniversaire ou même de l’accueil mitigé du nouveau corps articulé.

    Quelle tristesse qu’une telle ligne remarquable se termine en déception totale. Un manque certain de créativité, une réduction drastique des coûts, une mauvaise santé financière de Mattel ont eu raison des fashions models.

    Gardez précieusement vos Silkstones, celles qui offraient encore des broderies, des bijoux, des étoles en fourrure, des accessoires, tout ce que Mattel a décidé de supprimer pour succomber aux chants des sirènes des actionnaires.

    Et oui, nous n’allons plus faire vivre notre passion qu’à travers la nostalgie de nos collections. Décidément, tout me pousse à réaliser que j’ai malheureusement bien fait d’arrêter le business de la poupée.