Barbie

  • Barbie,  Integrity Toys,  JAMIEshow,  Style

    Inspiration BTS

    Les costumes masculins de la gamme de poupées BTS éditée par Mattel m’ont inspirée pour la richesse des motifs et des coloris.

    Collection BTS Mattel

    Merci à la jeune fille rencontrée lors du dernier Salon du Jouet de St Aubin pour m’avoir donné ces tenues. Elles n’ont pas fini de m’inspirer.

  • Barbie

    Barbie Dia de Muertos par Pink Magnolia

    Collaboration hautement créative entre Mattel et Pink Magnolia.

    Créée par le designer mexicain Javier Meabe, cette Barbie au corps Model Muse et au sculpt Claudette est d’une créativité époustouflante à mon goût ou comment ne pas être gnangnan en étant morte et en portant du rose ! Une belle sucrerie commémorative.

    Uniquement réservée aux membres du club avec une quantité limitée de 3 ex par membre, il me reste donc 2 de dispo (tout est réservé). Si vous êtes intéressé(e), n’hésitez pas à m’envoyer un mail pour la réservation.

    Barbie Dia de Muertos x Pink Magnolia – Exclusivité du club – 4 oct 2023

  • Barbie

    Quand mes photos inspirent les artistes…

    Barbie inspire les artistes en ce moment. Elle est dans l’air du temps.

    Une fois n’est pas coutume, la jeune artiste Britanny m’a contactée pour utiliser une de mes photos.

    Autorisation accordée après avoir vu son profil Instagram @blister_milk en échange du visionnage de l’oeuvre finie.

    J’aime beaucoup le style, les contours bleus ! Bravo !

    blister_milk

    Instagram
  • Barbie

    PJ Fashion Photo Barbie

    Une exclusivité du club Mattel Creations, la reproduction de la PJ Fashion Photo de 1978.

    Demain, on pourra précommander cette barbie repro.

    Semblable à l’originale, elle ne pas pas l’appareil photo qui permettait de faire des shootings.

    Enfant, je rêvais d’avoir la Christie Fashion Photo. A défaut, j’avais punaisé la pub du Journal de Mickey dans ma chambre !

    Barbie Fashion Photo P.J. Doll Reproduction – 63€

    creations.mattel.com
  • Barbie

    Barbie Mariah Carey

    Premières photos de la Barbie Mariah Carey maintenant immortalisée à jamais en reine de Noël.

    En reine de Noël arrangée. Mariah aurait-elle des problèmes d’ego ? J’ai peine la reconnaître si ce n’est par son grain de beauté. Le visage est trop allongé et le corps pas assez curvy à mon goût.

    Bref, très peu pour moi.

    Source : youloveit
  • Barbie

    Weird Barbie

    En précommande chez Mattel Creations, la fameuse et délirante Weird Barbie du film Barbie.

    Je n’ai jusqu’à présent pas eu d’intérêt pour les Barbies du film mais alors là c’est autre chose.

    Je suis déjà fan de l’actrice Kate McKinnon, habitué du Saturday Night Live et surtout de toutes les Barbies devenues bizarres (weird) entre mes mains d’enfant (j’étais une adepte des ciseaux).

    La précommande est possible jusqu’au 18 Août (j’ai déjà la mienne de précommandée).

    Weird Barbie – 50$

    creations.mattel.com
  • Barbie,  Doll Business,  Gene,  Hot Toys,  Integrity Toys,  Miss, myself & I,  Mizi Doll,  Tonner

    Expo Photos à Plancoët, le bilan

    Bilan positif pour ma première exposition de photos de poupées.

    Ma semaine d’exposition de photos de poupées s’est terminée sous la pluie mais avec une grande satisfaction.

    C’est la première fois que je confrontais mes photos à un public non connaisseur du monde de la poupée et le terme qui est revenu le plus fréquemment est : “c’est très original, je n’ai jamais vu ça !“.

    J’avais pour cela amené quelques exemplaires de Tonner et Barbies afin que les enfants (peu nombreux) cherchent à les identifier sur les murs. Leurs réactions étaient étonnantes ponctuées “Oh ! elle est trop belle !“.

    Enfin, quand les parents voulaient bien les autoriser à entrer (malgré les portes grandes ouvertes et la mention entrée libre).

    Car ce fut le gros point négatif de cette expo : la réaction des passants surtout des parents face à “l’art“. Les gamins avaient beau pigner pour voir l’expo, les parents les tiraient rageusement par le bras au prétexte du manque de temps (c’est les vacances !) et la peur de ne pouvoir les gérer dans un espace clos. Que ce soit dedans ou dehors, on ne leur accorde pas beaucoup d’attention.

    Hormis cela, j’ai fait la connaissance d’artistes formidables qui m’ont conseillée de continuer dans ce style et de montrer mes photos en élargissant mon périmètre aux galeries de St Malo, Dinard ou Dinan et surtout de signer mes photos de mon patronyme pour faire monter la cotation. (Miss Vinyl étant réservée au web).

    Sincèrement, je ne pensais pas en vendre mais il y a eu des coups de cœur en majorité de non collectionneurs. Les photos ont été éditées en exemplaire unique et certifiées. Voilà, celles qui ont plu :

    Les tirages photos uniques restants seront mis en vente prochainement sur le blog
    et expédiables par la Poste.


    Un grand merci à Véronique pour son aide, à mon mari pour sa patience (et la gestion de la maison et des chats), à mon frère pour la mise sous cadres et à Joëlle pour sa compagnie.


  • Barbie

    Barbie le film, un petit bijou

    “Je ne savais pas qu’il y avait un dresscode ? “

    Etonnement de notre voisine à la vue du duo de choc, Miss Vinyl et sa copine Véronique débarquant dans la salle de ciné, looks barbiecore en compagnie de nos Barbies habillées elles aussi de rose. Nous étions excitées et hilares assumant totalement notre passion pour Barbie.

    Cela fait combien de temps que nous espérons la sortie de ce film ? Des années de suspense scénaristique (après les passages éclairs de Lena Dunham, Amy Schumer) pour un film monument coloré mais pas du tout sucré ou écœurant. Une vraie pépite de cinéma.

    La talentueuse réalisatrice Greta Gerwig nous fait passer par un panel d’émotions. On éprouve de la nostalgie du pur jeu d’enfant. De la tendresse à l’apparition de la “vraie” Barbara” fille de Ruth Handler qui a donné son nom à Barbie.

    J’ai pleuré à l’évocation du fantôme de Ruth Handler dans les sous-sols de Mattel, et failli me lever et applaudir le monologue féministe déclamé par le personnage joué par America Ferrara. J’ai piqué un fou rire à la réplique “beach” dit avec une telle naiveté par Ken et ri jaune à l’évocation des réunions marketing du géant Mattel.

    Margot Robbie alias Barbie est attachante, accessible, émouvante : l’amie éternelle, la confidente de l’enfance.

    Mais la vraie star du film est Ryan Gosling. Il s’approprie entièrement le personnage et lui donne une authenticité et même une personnalité. Il assume entièrement et n’est jamais dans l’auto-dérision. On sent la sensibilité masculine revendiquée actuelle et libérée.

    Le film balaie les poncifs du patriarcat avec humour mais détermination. On rit des stéréotypes lourdingues (Stallone en manteau de fourrure, John Travolta en tshirt moulant) certes, tout en étant effrayées de réaliser qu’ils nous ont été martelés depuis des siècles. Comme les Barbies du film, nous sommes victimes d’un lavage de cerveau généralisé. Par qui ? Certainement pas Mattel qui oeuvre pour la bonne santé mentale des femmes.

    Et c’est là que c’est très fort. Mattel, méchant responsable de l’image de la femme-bimbo réussit à retourner l’opinion comme une crêpe. Barbie devient le témoin de transmission du féminisme. L’outil imparable par lequel les femmes vont se libérer de l’emprise patriarcale. Incroyable non ?

    Moyennant quoi, nous voulons toutes la poupée Ryan Gosling avec la tête de l’acteur en manteau de fourrure et torse poil. Bon Mattel ! y’a encore du boulot !

    J’ai passé un super moment. Je retournerai surement le voir car il y a énormément de références cinématographiques et pop-culture. J’étais tellement occupée à rire que je n’ai pas remarqué le milliard de placement de produits.

  • Barbie

    Ken doute

    Ken semble avoir de grands questionnements quant à sa relation avec Barbie. Ça promet !

    Ryan Gosling a accepté le rôle de Ken après avoir vu ses filles jouer à la Barbie et laisser le pauvre Ken, abandonné dans le jardin, le nez dans la boue.

    Il a dit à la réalisatrice, Greta Gerwig : “Il faut faire quelque chose pour Ken ! “.